Accès à la salle de lecture avec ou sans réservation dans le respect des gestes barrières (port du masque obligatoire). Consulter la rubrique pratique.

Publications en vente aux Archives

Vous souhaitez retrouver dans un catalogue l'essence d'une exposition  ? Vous êtes curieux de connaître la production scientifique des Archives ?

Consultez vite cette page... elle pourrait bien répondre à vos attentes !

« Ils y viennent tous... au cinéma ! » L'essor d'un spectacle populaire (1908-1919)

 (jpg - 110 Ko)
Catalogue de l'exposition

Exposition présentée aux Archives départementales de la Gironde du 20 novembre 2021 au 6 mars 2022

Il fut un temps où le cinéma s’appelait le ci-né-ma-to-graphe. À la veille de la Première Guerre mondiale, on parle déjà de cinéma puis très rapidement le sympathique diminutif « ciné » fait son apparition. Une époque, celle des années 1910, où « aller au ciné », comme on disait alors, était une sortie fréquente, une joie évidente, un plaisir intense, une expérience sensible particulièrement riche pour un public socialement de plus en plus diversifié.

Considérant le segment chronologique 1908-1919 comme un moment charnière de l’histoire du cinéma en France, ce livre propose de parcourir les différents aspects de la production, de la diffusion et de la réception des images animées à la fin de la Belle Époque. Une histoire d’images, autrement dit d’imaginaires, mais aussi de lieux et de personnes essentielles au développement de ce nouveau mode d’expression qui cherche sa place dans le champ culturel.

Les années étudiées sont décisives dans la mise en place des modalités du spectacle cinématographique. C’est-à-dire dans l’élaboration d’une activité industrielle et commerciale, et d’une pratique culturelle spécifique préfigurant ce que nous connaissons aujourd’hui. Une expression de 1917, « Ils y viennent tous… au cinéma ! », donne son titre au livre. Elle traduit d’abord et avant tout l’engouement provoqué par un loisir de plus en plus populaire. En effet, la faveur du public se porte massivement sur ce média moderne et les vedettes qu’il valorise. C’est ce que d’aucuns appellent « la folie du cinéma ». Le titre renvoie également à l’intérêt que le cinéma suscite auprès des metteurs en scène, des décorateurs, des costumiers, des comédiens venus du théâtre ou du music-hall, mais aussi des peintres et des musiciens pour qui le cinéma est un nouveau tremplin. Des journalistes, des écrivains et des poètes veulent désormais écrire ou créer pour l’écran en prenant en considération ses possibilités artistiques. À ceux-là, il convient d’ajouter, bien sûr, les banquiers, les industriels, les politiques, les militaires, les scientifiques, les laïcs et les religieux qui réalisent tous combien les usages du cinéma peuvent être intéressants, en instruisant, en distrayant ou pour encadrer la foule.

 

Ouvrage collectif sous la direction de Laurent Véray
Contributions de Carole Aurouet, Colin Baldet, Manon Billaut, Alain Carou, Teresa Castro, Emmanuelle Champomier, Morgan Corriou, Christophe Gauthier, Mélissa Gignac, Laurent Guido, Thierry Lefebvre, Laurent Le Forestier, Laurent Mannoni, Béatrice de Pastre, Céline Pluquet, Marion Polirsztok, Jitka de Préval, Clément Puget, Anne Sigaud, Élodie Tamayo et Laurent Véray

Éditions Le Passage, 272 pages.

ISBN: 978-2-84742-473-7
Date de publication: 02/12/2021
Dimensions du livre: 22 X 27 cm

Prix : 29 euros


Enfances - Grandir en Gironde de la Renaissance au Baby-boom

 (jpg - 86 Ko)
Catalogue de l'exposition

À partir de documents d’archives, d’objets et de photographies d’époque, cet ouvrage, réalisés lors de l’exposition organisée aux Archives départementales de la Gironde, retrace l’évolution de la place des enfants dans la société, du XVIe au XXe siècle, sur l’actuel territoire girondin.

Deux grandes parties rythment le livre :

  • « Naître et grandir », où sont abordés les thèmes de la naissance, de la place du petit enfant dans la famille, des apprentissages fondamentaux et des loisirs ;
  • « Affronter et subir », autour de l’enfance sans famille, la santé, le travail, puis le statut des enfants en tant que personnes juridiques et les différentes institutions qui, au cours des siècles, les ont pris en charge.

Enfants d’ici, enfants d’ailleurs, les éclairages historiques sont autant d’échos des représentations qu’une société se fait de l’enfance, à travers les mutations sociales, économiques et culturelles de la Gironde. Du rôle pionnier de Mme de Coudray au XVIIIe siècle pour la formation des sages femmes aux problèmes des enfants trouvés, de la question des colonies agricoles jusqu’au drame des enfants déportés, ce livre révèle tout un aspect méconnu de la vie girondine.

Les documents proviennent des Archives départementales de la Gironde mais aussi des Archives Bordeaux Métropole, de la bibliothèque municipale de Bordeaux, du Centre François Mauriac de Malagar ou de collections particulières.

Édition 2018, 128 pages.

Prix : 19 euros


L'autre front, les femmes de Gironde au temps de la Grande Guerre (1914-1918)

 (jpg - 61 Ko)
Catalogue de l'exposition

Publié à l’occasion de l’exposition « L’autre front : les femmes de Gironde au temps de la Grande Guerre (1914-1918) », présentée en salle des voûtes de novembre 2014 à mars 2015, ce catalogue propose une synthèse sur le rôle des femmes en Gironde pendant la Grande Guerre, à travers plusieurs approches thématiques :

  • Hubert Bonin : "Les femmes girondines dans la guerre économique".
  • Hubert Bonin : "Les conditions de travail et de vie des Girondines engagées dans la guerre économique".
  • Alexandre Fernandez : "Des femmes au travail, des femmes en grève".
  • Séverine Pacteau de Luze : "Les femmes protestantes de Bordeaux et la Grande Guerre".
  • Bernard Lachaise : "Femmes et politique en Gironde autour de la Grande Guerre".  

Édition 2014, 152 pages.

Prix : 22 euros


Les Archives au fil des lettres

 (jpg - 26 Ko)
Catalogue de l'exposition

Ce catalogue reprend le contenu de l'exposition inaugurale présentée aux Archives départementales du 21 janvier au 20 avril 2011. La création littéraire est utilisée comme porte d’entrée dans l’univers des archives. Des extraits d’œuvres conduisent à évoquer des pièces précieuses ou méconnues, issues de divers fonds de l’institution.

Édition 2011, 210 pages.

Prix : 10 euros


Terres d'esclaves

 (jpg - 48 Ko)
Histoires de la traite. Afrique, Aquitaine, Amérique

A travers ces 60 documents, datant de 1672 à 1852 et conservés aux Archives départementales de la Gironde, renaît toute l'histoire de la région et son lien avec la traite des esclaves dans les îles françaises d'Amérique et dans l'Océan indien. Textes choisis et commentés par Louis Bergès.

Édition 2009, 234 pages.

Prix : 20 euros


Le Cœur des moulins

 (jpg - 252 Ko)
Catalogue de l'exposition

Les auteurs de ce catalogue, présentent le rôle des moulins en Gironde à travers plusieurs approches thématiques :

  • Vincent Joineau, chercheur en archéologie industrielle : "La meunerie en Gironde, entre trajectoires historiques, dynamiques économiques et aménagement de l’espace".
  • Jean Bernard Marquette, professeur émérite à l’université Bordeaux-Montaigne : "Les moulins de la Baïse (1480-1495)".
  • Jean-Pierre Poussou, professeur émérite à l’université Paris-Sorbonne : "Bordeaux et le commerce des farines au XVIIIe siècle".
  • Philippe Rallion, membre du Groupe de Recherches Archéologiques et Historiques de Coutras (GRAHC) et David Redon, président du Groupe de Recherches Archéologiques et Historiques de Coutras (GRAHC) : "La transition industrielle des moulins de l’Isle et de la Dronne en Gironde".
  • Philippe Roudié, professeur émérite à l’université Bordeaux-Montaigne : "Les moulins en Gironde : aberrations géographiques, réalités historiques".

Édition 2015, 152 pages.

Prix : 22 euros


Estuaire de la Gironde, paysages et architectures viticoles

 (jpg - 39 Ko)

L’estuaire de la Gironde baigne, sur une longueur de 75 kilomètres, des rives bordées de rangs de vignes produisant les grands crus du Médoc, les vins du Bourgeais et du Blayais mais aussi, en Charente-Maritime, les fameux cognac et pineau. Si la lumière et la chaleur renvoyées par ses eaux limoneuses y ont favorisé l’épanouissement des vignes, l’estuaire est aussi, depuis des siècles, une voie commerciale majeure qui a fait le succès des vins de Bordeaux.

Naviguant sur l’estuaire ou empruntant les routes du vin désormais aménagées sur les deux rives, l’amateur de patrimoine et de vin découvre une succession de demeures viticoles offrant aux regards leurs élégantes façades. Ces prestigieux « châteaux » côtoient un patrimoine parfois plus modeste mais d’une grande richesse : villes et villages, ports, cuviers, chais, tonnelleries, cabanes de vignes révèlent l’histoire d’un territoire façonné autour de la culture de la vigne.

Des spécificités paysagères à l’architecture, cet ouvrage met en lumière la diversité de ce patrimoine : entre tradition et modernité, de l’Ancien Régime à nos jours, il dresse le portrait en images d’un territoire du vin mondialement réputé.

Édition 2015, 192 pages.

Prix : 25 euros


André Gide - Visages d'un Nobel engagé

 (jpg - 52 Ko)
Catalogue de l'exposition

On retrouvera dans ce catalogue le contenu d'une exposition présentée aux Archives départementales de la Gironde du 11 février au 26 avril 2013 contenant plus de 200 photographies et des textes relatifs à la vie d'André Gide et à ses relations avec l'Aquitaine. Le catalogue comporte trois parties :

  • L'esquisse des contours de la singulière famille de l’écrivain : 50 ans de sa vie intime, entouré de ses proches et de ses amis.
  • Les engagements d’André Gide, ses prises de position affirmées dans les domaines politique et social : La Nouvelle Revue Française, la réflexion sur l’homosexualité, l'anticolonialisme, l'antifascisme et la critique des idéologies, les réfugiés...
  • André Gide et ses liens amicaux avec la Gironde : ses affinités littéraires (Montaigne, Montesquieu ...), mais aussi ses relations privilégiées avec d'éminentes personnalités bordelaises et du département comme Jacques Rivière, Gabriel Frizeau, Jean-Gustave Tronche, François Mauriac, André Lhote, Alexis Leger..., et ses séjours à Bordeaux.

 

Édition 2013, 130 pages.

Prix : 10 euros