Cet été, faites le plein de culture aux Archives et visitez l'exposition Filmer les procès, un enjeu social ! Et découvrez déjà le teaser de l'exposition !

 

Accès à la salle de lecture avec ou sans réservation dans le respect des gestes barrières. Consulter la rubrique pratique.

À noter : les Archives départementales de la Gironde seront fermées au public les 14 et 15 juillet prochains.

Projection - Séances « Judex » de Louis Feuillade

 (jpg - 46 Ko)

René Cresté dans Judex de Louis Feuillade.

Au cours des années 1910, apparaissent les films à épisodes. En adaptant des romans populaires, tel Fantômas (1913) de Pierre Souvestre et Marcel Allain, le cinéma élargit et fidélise son public. À partir de décembre 1915, le serial américain Les Mystères de New York ouvre une voie nouvelle : celle des « romans-cinéma ». Dans le contexte très difficile créé par la guerre, la maison Gaumont et son principal metteur en scène Louis Feuillade s’efforcent de profiter de cette vogue venue des États-Unis. En 1916, ils mettent en chantier Judex, film en douze épisodes.

À rebours des serials américains dont les péripéties spectaculaires assurent le rebondissement de l’intérêt d’épisode en épisode, Judex puise son inspiration dans la tradition feuilletonesque des récits à mystères, née avec Eugène Sue au milieu du XIXe siècle : les épisodes lèveront peu à peu le voile sur des événements étranges, en révélant un lourd héritage, et montreront le personnage du justicier, maître d’un monde souterrain, en proie aux dilemmes du sentiment amoureux. À peu près parallèlement au tournage du film, Arthur Bernède en écrit l’adaptation romanesque. Celle-ci est publiée en janvier 1917 dans Le Petit Parisien, le quotidien le plus lu du pays. Le succès conduit Feuillade et Bernède à imaginer une suite, Les Nouvelles Aventures de Judex.

Sur le marché de la presse populaire, où le roman-feuilleton peut représenter un puissant produit d’appel, le « roman-cinéma » a pour lui l’attrait de la nouveauté et redouble l’effet d’attente qui fidélise le lecteur : à l’impatience de lire l’épisode du lendemain s’ajoute celle de voir les personnages en chair et en os sur l’écran en fin de semaine. Pour l’industrie cinématographique, c’est un moyen d’attirer vers les salles de nouveaux spectateurs assidus. Accessoirement, en s’associant à de puissants organes de presse, le cinéma peut espérer se mettre à l’abri des menaces de censure qui planent sur des films tels que Judex, accusés de corrompre la jeunesse.

 

L'histoire : un mystérieux justicier, Judex, entre en lutte contre le banquier Favraux qui a construit sa fortune de manière criminelle. Judex enlève Favraux et l'enferme dans les caves de son repaire. Cependant, ses plans sont contrariés par une aventurière, Diana, qui cherche à mettre la main sur la fortune du banquier. Celle-ci s'en prend alors à sa fille, mais Judex tombé sous son charme, veille sur la jeune femme.

Retrouvez ici les résumés des épisodes !