Cet été, faites le plein de culture aux Archives et visitez l'exposition Filmer les procès, un enjeu social ! Et découvrez déjà le teaser de l'exposition !

 

Accès à la salle de lecture avec ou sans réservation dans le respect des gestes barrières. Consulter la rubrique pratique.

À noter : les Archives départementales de la Gironde seront fermées au public les 14 et 15 juillet prochains.

Projection - Séance Louis Feuillade

 (jpg - 58 Ko)

Louis Feuillade.

Les Archives départementales de la Gironde ont proposé la projection de films de Louis Feuillade :

  • La Nativité (1910, 13 min)
  • Bébé fait visiter Marseille à Toto (1910, 6 min)
  • Bébé victime d'une erreur judiciaire (1912, 8 min)
  • Erreur tragique (1912, 24 min)
  • Les Vampires, épisode 3 : « Le cryptogramme rouge » (1915, 50 min)

Travailleur acharné, Louis Feuillade va réaliser de 1906 à 1925, plus de sept cents films et une centaine de scénarios tournés par d'autres confèrant au cinéaste une des premières places dans l'histoire du cinéma français.

Journaliste de formation, il propose dès 1905 des scénarios à la directrice artistique de Gaumont, Alice Guy, et devient en 1907 le directeur artistique de la société.

En 1910, il est l’un des inventeurs du feuilleton au cinéma avec sa série sur Bébé. Dans le même temps, Louis Feuillade promeut la série Gaumont « Le Film Esthétique », pour laquelle il mettra en scène des œuvres religieuses telle La Nativité. En 1914, Pathé annonce la présentation française du film à épisodes Les Mystères de New York sous forme de ciné-roman. La réponse de Gaumont sera Les Vampires avec Musidora dans le rôle d'Irma Vep, séduisante et troublante incarnation des forces du mal.

Ainsi, Louis Feuillade oscille entre le goût de la réalité prise sur le vif et celui de l'imaginaire et de la recherche esthétisante passant du réalisme mélodramatique au feuilleton fantastico-policier tel que Les vampires sans oublier les aventures burlesques d'enfants telle la série Bébé.