Cet été, faites le plein de culture aux Archives et visitez l'exposition Filmer les procès, un enjeu social ! Et découvrez déjà le teaser de l'exposition !

 

Accès à la salle de lecture avec ou sans réservation dans le respect des gestes barrières. Consulter la rubrique pratique.

À noter : les Archives départementales de la Gironde seront fermées au public les 14 et 15 juillet prochains.

Notice descriptive

Magistrats, Officiers publics et ministériels - Répertoire des notaires et commissaires priseurs - 8 U 1-482 (XVIIIe-XXe siècles)

  • Répertoire numérique de la sous-série 8 U
    • Présentation du contenu

      La sous-série 8 U des Archives Départementales de la Gironde comprend, aux termes de la circulaire AD 98-8 du 18 décembre 1998, les documents se rapportant aux officiers publics et ministériels. Comme l'ensemble de cette série d'archives, son classement fut longtemps différé en raison des délais de communication qui immobilisaient la plupart des articles qui la composent ; par ailleurs, le fait que des versements récents contenaient encore des dossiers antérieurs à 1940, puis à 1958 (nouvelle borne fixée à la série U par le texte ci-dessus cité), n'incitait pas à établir des instruments de recherche définitifs.

      Ce répertoire commence par les dossiers individuels des magistrats (8 U 1 à 25) et des officiers ministériels (notaires, huissiers

      Les dossiers de cessions d'offices des officiers ministériels trouvent leur place dans la sous-série 2 U (Cour d'Appel) de 1800 à 1958 et dans le versement 3629 W pour les dossiers postérieurs à cette date. Quelques dossiers de cessions d'offices d'huissiers se trouvent pourtant dans cette série 8 U. Ils n'ont pas été reclassés avec les autres car ils ont, semble-t-il, été mis à part par le greffier d'alors dont nous n'avons pas voulu modifier le classement.

      , commissaires-priseurs, conservateurs des hypothèques). Leur étude est intéressante pour démontrer à quel point, surtout pour le premier tiers du XIXe siècle, les opinions politiques des candidats étaient prises en compte par les pouvoirs en place. Une partie importante de ce répertoire est consacrée aux dossiers traitant de la carrière des juges de paix, personnages incontournables de la justice au quotidien.

      Toutefois, la majeure partie de cet instrument de recherche est consacrée à la nomenclature des "répertoires" que chaque année (dans le principe), chaque notaire était tenu de déposer au greffe du Tribunal de Grande Instance dont il dépendait. Ils ont été rassemblés en deux collections distinctes : ceux de Bordeaux, puis ceux du département de la Gironde, ces derniers étant classés par ordre alphabétique des communes où se trouvent situées les études, puis par ordre alphabétique des patronymes des notaires. La même opération a été réalisée pour les répertoires des commissaires-priseurs de Bordeaux et de Libourne, les seuls qui soient parvenus jusqu'à nous.

      Cet instrument de recherche permettra sans doute au chercheur de combler les lacunes constatées dans la sous-série 3 E des Archives départementales de la Gironde, où de nombreux répertoires de notaires, pour les XIXe et XXe siècles, font encore défaut.

    • Statut juridique

      Archives publiques

    Pour aller plus loin

    Les formulaires de recherche :