En raison d'une intervention technique, la connexion au site des Archives est perturbée. Nous mettons tout en oeuvre pour résoudre ce dysfonctionnement dans les plus brefs délais.

Notice descriptive

  • État des fonds des Archives départementales de la Gironde
    • Archives publiques modernes (1800-1940)
Administration générale et économie - Série M
Présentation du contenu :

L'essentiel des dossiers constituant la série M provient naturellement de la préfecture (cabinet et bureaux). Ce n'est que peu à peu qu'ils ont acquis une existence propre et que sont apparus les fonds des services extérieurs de l'Etat.

A vrai dire, deux de ces fonds seulement sont représentés dans la série (sous-série 7 M) : le fonds du service du génie rural (auparavant service hydraulique) et le fonds de la conservation de Bordeaux des Eaux et Forêts qui recouvrait les départements de la Gironde et des Landes. Aucune trace n'a pu être trouvée des dossiers des anciennes directions des services agricoles et des services vétérinaires.

Il en est de même des dossiers de l'Inspection du travail, qui auraient dû être intégrés dans la sous-série 10 M.

Statut juridique : Archives publiques
Commentaires :

La série M a fait l'objet d'une rétroconversion intégrale.

Les index ont été entièrement informatisés et normalisés.

Classement :

Les travaux de classement et d'inventaire de la série M ont commencé en 1956 par la structuration des sous-séries. Menés par plusieurs équipes successives sur une longue période, tantôt abandonnés, tantôt repris, ils ont certainement été marqués par les conditions dans lesquelles ils ont été réalisés, bien que la totalité des 6 998 articles composant la série ait été entièrement revue par l'équipe qui a achevé la rédaction du répertoire publié en 1979. Les analyses sont de ce fait homogènes et évitent de privilégier certains aspects au détriment d'autres. Il n'a en revanche pas été possible de revenir sur les éliminations déjà effectuées, parfois de manière brutale. En certains cas, des sous-séries ou des parties de sous-séries peuvent paraître avoir été maltraitées.