Toute l'équipe des Archives départementales de la Gironde vous présente ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année !

Imprimer cette page

Négociants

Fermer le formulaire de recherche

Présentation du fonds

-+
  • Répertoire numérique de la sous-série 7B
  • Historique de la conservation

    Connu traditionnellement sous le nom de " fonds des Négociants ", on l'avait annexé aux archives de la Juridiction consulaire de Bordeaux, pour lesquelles il existe un répertoire imprimé (7 B 1-544). En réalité, ces dossiers proviennent d'origines multiples et, selon les procédures de faillites en usage alors, appartiendraient plutôt au fonds du Parlement ; quelques pièces même dépassent la date de suppression de la Juridiction consulaire (1792).

    Longtemps laissés à l'abandon, ces papiers étaient dispersés et, pour la plupart, mélangés. Assez récemment. M. d'Anglade avait entrepris le repérage des registres et amorcé le décourageant dépouillement des milliers de paquets de pièces isolées.

    • Présentation du producteur

      Sur le développement de ce commerce à l'intérieur de la France, ce fonds, grâce notamment au classement topographique adopté, apporte une documentation neuve et intéressante.

      Peu de régions sont exclues du trafic, mais si l'on reporte sur la carte celles d'entre elles qui reviennent le plus souvent dans les tables, on voit des zones se dessiner très nettement, celles qu'esquisse la carte ci-contre.

      Il s'agit là d'une approximation, sujette sûrement à des lacunes ou erreurs, mais qui, basée sur des milliers de documents, doit être valable dans ses grandes lignes.

      La désignation des objets du commerce bordelais est beaucoup moins facile à effectuer et le résultat plus incertain.

      Sauf exceptions, les commerçants à Bordeaux n'étaient pas spécialisés ; ils trafiquaient de toutes choses ; le cas de Pierre Lalle, cabaretier, cordonnier, négociant, armateur, n'était pas rare.

      Dans ces conditions, donner une définition des activités de chacun, reporter ces matières à la table alphabétique n'était pas possible, ni même préciser, d'une façon sûre, le commerce principal de tel négociant.

      Ne pouvant être complètes, ces indications eussent faussé les recherches exhaustives au lieu de les servir.

      Sur le développement de ce commerce à l'intérieur de la France, ce fonds, grâce notamment au classement topographique adopté, apporte une documentation neuve et intéressante.

      Peu de régions sont exclues du trafic, mais si l'on reporte sur la carte celles d'entre elles qui reviennent le plus souvent dans les tables, on voit des zones se dessiner très nettement, celles qu'esquisse la carte ci-contre.

      Il s'agit là d'une approximation, sujette sûrement à des lacunes ou erreurs, mais qui, basée sur des milliers de documents, doit être valable dans ses grandes lignes.

      La désignation des objets du commerce bordelais est beaucoup moins facile à effectuer et le résultat plus incertain.

      Sauf exceptions, les commerçants à Bordeaux n'étaient pas spécialisés ; ils trafiquaient de toutes choses ; le cas de Pierre Lalle, cabaretier, cordonnier, négociant, armateur, n'était pas rare.

      Dans ces conditions, donner une définition des activités de chacun, reporter ces matières à la table alphabétique n'était pas possible, ni même préciser, d'une façon sûre, le commerce principal de tel négociant.

      Ne pouvant être complètes, ces indications eussent faussé les recherches exhaustives au lieu de les servir.

    • Présentation du contenu

      Ce sont des comptabilités, correspondances, bilans remis à la justice le plus souvent pour des liquidations judiciaires, homologations de concordats, parfois pour de simples procès.

      M. Damas, dans son Histoire de la Juridiction consulaire de Bordeaux (Bordeaux, s. d., p. 264 et suiv.), a décrit en détail le mécanisme de la procédure des faillites dont l'acte final (si les créanciers arrivaient à un accord) était l'homologation d'un concordat par le Parlement.

      Bien que ces archives ne représentent naturellement qu'un infime débris parmi celles qui ont existé, elles sont assez denses pour nous procurer, par sondage, une vue d'ensemble, un aperçu statistique du commerce bordelais sur divers points, par exemple sur les zones d'extension de ce commerce ou sur les objets de son trafic.

      Ces archives comblent une lacune importante dans nos collections.

      Sur la vie économique régionale, nous possédions une profusion surabondante de sources : fonds judiciaires et notariaux (65.000 articles pour l'Ancien Régime), séries administratives, Chambre de Commerce, Inscription maritime, Travaux publics, Finances, Statistiques, apportent sur le négoce, en général, le trafic maritime, une énorme documentation et même des informations sur la vie de certaines maisons de commerce (procès, expertises, bilans, comptes, actes d'association, etc.).

      Mais le nombre des archives d'entreprises proprement dites, rassemblées depuis peu, notamment par le microfilm, était limité et les collections fragmentaires.

      Naturellement, ces papiers ne concernent pas la seule étude du trafic de telle ou telle marchandise.

      Sur les procédés et conditions du commerce local et international, sur la navigation, on y trouvera des sources multiples.

      De même, sur la vie privée, l'agriculture, les événements, et sur de nombreuses autres matières diverses, parfois inattendues.

      Sur les rapports de Bordeaux avec les pays d'outre-mer, on ne pouvait s'attendre à trouver dans ces archives du nouveau. La plupart des pays du monde civilisé sont cités, et le gros du trafic se fait avec les Iles, les Pays-Bas (Amsterdam, Rotterdam), l'Allemagne (Brême, Hambourg), l'Angleterre (Londres), l'Espagne (Bilbao, Cadix, Madrid, Saint-Sébastien).

    • Mode de classement

      Pour ne pas rompre une attribution déjà ancienne, et aussi faute de pouvoir toujours assigner un autre classement avec précision et certitude, ce fonds a été laissé groupé et a été coté à la suite de 7 B.

      Mais il s'agissait de plus de 2.000 articles (7 B 1001-3154) dont environ (outre les registres) 500 paquets de correspondance et 250 de pièces de comptabilité. Seul un classement d'ensemble pouvait assurer la restitution du fonds et la répartition des milliers de documents qu'il enferme. Pour y parvenir, il n'y avait pas d'autre moyen que de recourir au travail d'équipe. C'est ce travail dont Mlle Giteau, Conservateur aux Archives de la Gironde, a assuré la direction et l'exécution. En dehors des principes et méthodes que Mlle Giteau et moi-même avons fixés ensemble, en dehors des documents épars non identifiables (7 B 3023-3154) que j'ai classés personnellement, ce classement, ce répertoire, y compris la table, sont l'œuvre de Mlle Giteau.

      Ce fonds concerne plus de 650 maisons de commerce, mais d'une façon tout à fait inégale ; pour 41 maisons, nous possédons des archives relativement complètes (7 B 1001-2196), les 600 autres n'étant représentées que par des éléments fragmentaires, des livres de comptabilité principalement (7 B 2197-3022). Devant ce déséquilibre, on a, pour la clarté du catalogue, séparé les deux catégories dans deux parties.

      En raison de l'état où se trouvaient ces archives, une masse importante de pièces était restée non identifiable ; isolées, fragmentaires, ces pièces font l'objet de la troisième partie et sont réparties par groupements de matières (7 B 3023-3154).

      Dans ses grandes lignes, le cadre de classement s'imposait de lui-même : reconstitution des fonds par maison de commerce, divisions par matières, dates ; les mélanges, varia, documents personnels aux commerçants étant rejetés à la fin de chaque fonds de négociant.

      La correspondance posait un problème plus difficile ; les lettres en leur état (mélangées pour la plupart, au mieux réunies en paquets par années) ne pouvaient être guère utiles. On a refondu, pour chaque maison de commerce, la totalité de ces lettres et classé par villes d'origine, par noms de correspondants, par dates.

    • Sources complémentaires internes

      Principaux papiers de commerce conservés dans les autres séries.

      2 E 1697. Lamy, père et fils, négociants à Bordeaux (poissons) : correspondance commerciale, 1734.

      2 E 1808. Léau (Jean), marchand à Bordeaux (blé, drap) : registre notarié de créances, 1549-1560.

      3 E 1289. Livre de contrats pour Martin Ditorronde, brgs et marchand de Bordeaux, 1608-1619.

      3 E 4755. Registre des actes de commerce passés par Me Donzeau pour Antoine Loppes, 1518-1526.

      3 E 22696. Diverses familles de La Teste (Baleste, Daisson) : comptes, commerce maritime, 1639-XVIIIe s.

      3 J/C 10. Livre de comptes d'une maison de commerce (Castaing [?]), 1773-an V.

      3 J/C 11. Livre de correspondance de Forcade, armateur à Bordeaux (traite des nègres ; nouvelles de la Révolution à Saint-Domingue), 1786-1791.

      3 J/C 12. Recueil factice de papiers de la famille Laporte, négociants à Bordeaux (journal de bord, correspondance, actes), 1807-1825.

      3 J/C 13. Mélanges : livre de comptes d'un commerçant de Bordeaux, vers 1796 ; commerce de prunes avec les Pays-Bas, 1788 ; correspondances commerciales fragmentaires provenant de pays étrangers, 1771-1872 ; factures, lettres de voiture, 1792-1793 ; maison Schroder et Schyler, 1774-1778.

      3 J/E 17. Livre de comptes et de raison de Cottard, commerçant à Blaye (perches, carassons), 1773-1793.

      3 J/S 1. Registre de délibérations du Conseil d'administration de la Compagnie de la navigation du Drot, 1840-1845.

      4 J 146-159. Papiers de la famille Lacombe, négociants à Bordeaux et à Saint-Domingue, 1658-XIXe s.

      4 J 160-168. Théâtre de Bordeaux : gestion du Théâtre Français, Théâtre des Variétés, son union avec le Grand-Théâtre, sa suppression, 1790-1815.

      4 J 186. Fabrique de porcelaine de Bordeaux : correspondance, 1840-1856.

      5 J 420-423. Commerce maritime de Libourne : lettres de mer, connaissements, correspondance, journal de ventes et achats de la frégate l'Aurore, traite des nègres, colonies, assurances maritimes, 1714-XIXe s.

      8 J 431-446. Métiers et professions à Libourne (par ordre alphabétique) : mémoires, procédures, correspondances, tarifs, XVIIe-XIXe s.

      8 J 484. Famille Durand de La Grangère : correspondance commerciale (vins), 1782-1783.

      8 J 493. Famille Fontémoing : copie de lettres, 1790-an II.

      8 J 606. Journaux de navigation d'Arnaud Puchaud, capitaine de navire, 1743-1747.

      8 J 696. Famille Planteau, à Sainte-Foy : livres de comptes portant recettes et dépenses de négoce et de transports par voie fluviale, 1648-1651.

      10 J 6. Commerce et navigation : prospectus, en-têtes commerciaux, XVIIIe s.-1851 ; effets de commerce 1787-1899 ; assurances maritimes, avaries, naufrages, 1791-1848 ; certificats de classification, permis de navigation, 1862-1884 ; connaissements, lettres de voiture, 1626-1892 ; varia, 1684-1840.

      10 J 49. Commerce et marine (maison Forcade, armateur et corsaire à Bordeaux : relations de voyages, copies de lettres, livres de bord, dossiers de voyages commerciaux à la Martinique, La Nouvelle-Orléans, la Havane, Saint-Domingue), 1788-1824.

      10 J 50. Commerce et marine (commerce avec l'Amérique et les colonies ; maison Journu : livres de bord de navires ; saisie en Amérique du navire Les Deux-Anges, 1799-1800 ; dossier du navire l'Hector).

      10 J 51. Commerce et marine (correspondance et papiers de commerce en provenance de divers pays), 1699-1862.

      10 J 53. Commerce et marine (mélanges : chargements de navires et ventes de cargaisons, listes de passagers, pilotage, francisation, naufrages, actes de désarmement, assurances, statistiques des escales de navires prussiens à Bordeaux), 1797-1819.

      M 7752-7761. Sociétés anonymes (assurances, banque, navigation, transports, éclairage, papeterie...), dossiers administratifs, rapports aux assemblées, statuts, budgets, bilans, prospectus, contrats, 1810-1876.

      I Mi 38. Documents communiqués au Comité de Documentation de la Marine marchande, section de Bordeaux, 1956 : capitaine de navire Verdois, 1878-1891 ; marins de Gauriac, XVIIIe-XXe s. ; premiers chalutiers bordelais ; livre de comptes de la maison Maurel et Prom, 1836-1838.

      I Mi 68. Balguerie junior, Remarques impartiales sur les Chinois, 1783-1784.

      I Mi 69. Balguerie junior, Journal de mon voyage sur le vaisseau l'Hippopotame, 1783-1784.

      I Mi 70. Balguerie junior, Instructions sur le commerce de la Chine, 1783-1784.

      I Mi 104-579. Archives de la famille Gradis, négociants à Bordeaux : titres de propriété, papiers de commerce, papiers personnels, notes diverses, 1551-XXe s.

      I Mi 580-585. Archives de la famille Gradis, négociants à Bordeaux : copies de lettres, 1748-1776.

      I Mi 586-587. Archives de la famille Gradis, négociants à Bordeaux : supplément, 1739-1907.

      I Mi 705, 706, 708, 710, 712, 716, 718, 720. Documents faisant partie de collections privées (Ducasse, Pellereau, Roudié), concernant les maisons de commerce Roudié, nég. à Montpezat, Pellereau, Le Tellier, Chaigneau-Bichon, à Bordeaux, Lequien de Saint-Rémy, Lewden, à Libourne, XVIIIe-XIXe s.