Imprimer cette page

Archevêché de Bordeaux : registres de catholicité

Fermer le formulaire de recherche

Présentation du fonds

-+
  • Répertoire numérique de la sous-série 13 J
    • Présentation du contenu

      La collection de l'Archevêché commence en principe dès l'application du Concordat du 16 juillet 1801. Mais en réalité le plus ancien registre conservé date du 1803 (notons qu'il existe quelques registres antérieurs au Concordat, le plus ancien étant de 1786). Elle se continue tout naturellement jusqu'à nos jours. Mais le dépôt s'arrête en l'état actuel en 1879.

      Cette collection a reçu aux Archives Départementales la cote 13 J. Elle est constituée par 887 volumes constitués par les registres annuels dont la constitution a relevé parfois de la plus grande fantaisie.

      Ces 887 volumes peuvent être répartis en trois groupes :

      A. Les volumes 13 J 1 à 94 qui sont constitués par des registres des années 1803 à 1823 qui constitue un fonds relativement incomplet, les registres de catholicité étant classés pour Bordeaux par paroisse, et pour le reste du département par canton et commune.

      B. Les volumes 13 J 95 à 831 qui sont constitués par des registres des années 1824 à 1879. Le fonds est pour cette période très homogène et bien constitué, le classement (Bordeaux et autres communes) étant identique au précédent. Il n'est malgré tout pas complet, les volumes des deux catégories ci-dessus devant être complétés par des registres omis lors de la reliure des dits volumes et réunis à une époque postérieure dans les volumes suivants.

      C. Les volumes 13 J 832 à 887, dits registres supplémentaires, qui ont été constitués à une époque indéterminé avec des registres qui n'avaient pas été intégrés au fur et à mesure de la reliure des volumes A et B. Ces registres vont de 1797 à 1900, dans un ordre chronologique et matériel dont on saisit mal les raisons et qui rend difficile l'utilisation de ces volumes. Aussi, pour y palier, a-t-on établi un index où ont été réunis commune par commune les cotes intéressant chaque commune.