Archives Départementales de la Gironde






Présentation / Bâtiments : l'Hôtel ds archives du cours Balguerie-Stuttenberg
 
 
2011 : un nouvel hôtel pour les Archives départementales

La cour d'honneurLe lundi 26 juin 2006,Philippe Madrelle, Président du Conseil général de la Gironde, a présenté à la presse, en présence de Mme Martine Faure, vice-présidente chargée de la Culture,  le grand projet de construction du nouvel hôtel des Archives départementales de la Gironde.
                                                             
Les Archives départementales sont devenues une compétence obligatoire des conseils généraux depuis les premières lois de décentralisation.


La salle des voûtesPour répondre à la saturation des locaux actuels et pour faire entrer les Archives départementales dans l'ère du numérique, le Conseil général a lancé, sur le site de Poyenne, un projet d’extension de ses Archives qui s’achèvera en 2011. L’essentiel des missions y seront concentrées, même si le site de la rue d’Aviau demeurera en activité. Le futur bâtiment s’ouvrira sur la ville, cours Balguerie-Stuttenberg.

Le lauréat du concours, le cabinet bordelais d’architecture Atelier 41, est désigné par le jury en 2004. Un bâtiment de 7 500 m2 vient donc s’ajouter aux 6 800 m2 existants. Cette extension, livrée à l’hiver 2010, permet d’augmenter de 30 km linéaires la capacité de stockage actuelle de 50 km linéaires. Outre les capacités de stockage accrues, le nouveau site des Archives doit permettre d’accueillir le public dans de meilleures conditions : hall d’accueil vaste et lumineux, salle de lecture de 84 places communiquant avec la salle des inventaires, un auditorium d’une capacité de 100 places et  une salle d’exposition rénovée des voûtes Poyenne.

Les Archives départementales de la Gironde accueillent actuellement plus de 13.000 visiteurs par an.

Un auditorium de 100 places permettra de faire du bâtiment un foyer de vie culturelle en complément de la salle d’exposition des Voûtes qui sera préservée et agrandie.

Le hall d’accueil : sur 480 m², il accueillera un banque d’accueil, des casiers pour les lecteurs, des aménagements multimédias et un espace détente et restauration avec vue sur le jardin intérieur






La salle de lecture :

Située au premier étage du bâtiment, tout le long d’une large façade vitrée, la salle de lecture offre la sérénité et l’élégance des bibliothèques d’antan... avec toute la modernité des équipements d’aujourd’hui. Au cœur de la salle, les lecteurs choisiront l’un des 84 postes de travail spacieux, au dessin élégant, offrant chacun l’intimité de lampes individuelles et la possibilité de branchement d’un ordinateur portable. Pour la consultation du fonds numérisé, des postes de lecture sont équipés en informatique avec prise casque.
Les rayonnages situées sur le pourtour de la salle proposent les documents dit « usuels » en consultation libre. Des « tables à cartes » permettent le maniement des documents les plus volumineux. L’acoustique de la salle a été étudiée afin d’offrir à chacun un sentiment d’intimité et de sérénité.



La numérisation et la valorisation des documents :

Au-delà du bâtiment, c’est l’ensemble de l’organisation des archives qui sera modernisé. Ainsi, des millions de documents sont en cours de numérisation dont tout l’état civil.

Les Archives départementales vont ainsi devenir un pôle numérique régional.

Et c’est d’ailleurs, à ce titre, que outre le soutien de l’Etat, elles sont financées par le Conseil Régional et les fonds européens. Le public pourra ainsi consulter certains documents en ligne tels que les registres des embarquements du port de Bordeaux, le fonds des Monuments historiques, les répertoires des notaires, les passeports du XIXe siècle, etc.