Archives Départementales de la Gironde






Expositions virtuelles /Missel de Bordeaux : Des miniatures exceptionnelles du XVe siècle
 
Missel de Bordeaux

Des miniatures exceptionnelles du XVe siècle

Le Missel de Bordeaux, dont la provenance est inconnue, est un beau manuscrit, en vélin, du XVe siècle.
Conservé en série G sous la cote G 903, ce manuscrit est dans une reliure ancienne en veau à compartiments à froid, de style Renaissance, sur ais de bois avec les restes de deux fermoirs en cuivre. Comprenant 208 feuillets, il est de grande taille : 45,9 cm x 33 cm.
Il contient le propre du temps et le canon de la messe. Ce manuscrit, très bien conservé, à l'exception de la première page manquante, est remarquable, non pas tant par son texte, généralement conforme au Missel romain, hormis pour certaines cérémonies quelques ormules adaptées localement, mais bien plutôt par ses extraordinaires miniatures d'une grande fraîcheur qui ornent les lettrines et les bordures, ainsi que par les deux grandes peintures des fol. 193v et 194,

 
       
Avant le canon de la messe, deux grandes peintures à pleine page se font face. Sur la page de gauche : la scène de la Crucifixion ; sur celle de droite : le Père Eternel avec les symboles des quatre Evangélistes (l’homme pour Matthieu, le lion pour Marc, le taureau pour Luc et l’aigle pour Jean).
Ces deux sujets sont traités d’après les types traditionnels des missels du Moyen Age. Chacun des sujets principaux est entouré en bordure de petites miniatures représentant : autour de la Crucifixion , huit scènes de la Passion et sainte Véronique présentant le Saint Suaire.

Scène de la Crucifixion, autour huit scènes de la Passion et sainte Véronique présentant le Saint Suaire
 
                       Archives départementales
                          de la Gironde, G 903, fol. 193v

 
     
       
Le Père Eternel avec les symboles des quatre évangélistes (l’homme pour Mathieu, le lion pour Marc, le taureau pour Luc et l’aigle pour Jean  
Autour du Père Eternel, à gauche, la Sainte Vierge tenant l’Enfant, et une sainte martyre ; en haut, deux groupes de saints, dont saint Jean Baptiste, saint Pierre, saint André, et un groupe formé d’un pape, d’un cardinal, d’un évêque et d’un roi ; à droite, un groupe d’anges en robe blanche jouant de divers instruments avec l’inscription Sanctus ; un groupe d’anges bleus et rouges, Cherubin et Seraphim ; un troisième groupe d’anges en chapes et dalmatiques, Dominaciones et potestates ; en bas, deux évêques à genoux, se faisant face et séparés par une boule sommée d’une croix d’or ; ils tiennent des philactères : Te Deum laud., te Dñm conf. ; Te eternum Patrem om.

 
Archives départementales
de la Gironde, G 903, fol. 194

  
    
       
Détail d'une lettre ornée    Détail d'une lettre ornée  
Détail d'une lettre ornée "P" du fol. 2v    Détail d'une lettre ornée "P" du fol. 5v 
       
Détail d'une lettre ornée    Détail d'une lettre ornée  
Détail d'une lettre ornée "M" du fol. 8v    Détail d'une lettre ornée "P" et du cartouche fol. 13