lien vers le  site http://archives.gironde.fr lien vers le site www.gironde.fr

L’inventaire et l’étude sont indispensables à l’oeuvre de protection des Monuments historiques.
Ils conditionnent la mise à jour du tableau de classement et de la carte archéologique.
Les notices descriptives et les dessins motivent les demandes de subventions ministérielles.
Le dynamisme de la commission se mesure à la qualité de ces travaux, dont dépend le montant de la subvention annuelle votée par le Conseil général Carnet de notes archéologiques du marquis de Castelnau ( 1844-1850), Notes sur l’église et le château de Lesparre, A.D. 33, 162 T 15sur présentation du rapport annuel d’activité.

 

Les membres correspondants occupent les loisirs que leur laissent leurs occupations professionnelles à de savantes excursions au cours desquelles ils partent à la recherche de tout ce qui peut présenter un intérêt historique ou archéologique, dessinent sur le vif, prennent des notes.


Carnet de notes archéologiques du marquis de Castelnau ( 1844-1850),
Notes sur l’église et le château de Lesparre, A.D. 33, 162 T 15


Ils adressent leurs travaux à la commission qui ambitionne de réunir un volume de notices détaillées par arrondissement. Les bulletins des séances du comité des Arts et Monuments ont été déposés dans chacun des arrondissements afin que chacun puisse s’y référer.


Carnet de croquis de Léo Drouyn( 1875), plan de l’église de Romagne, page de droite : corbeaux à l’église de Bellefonds, A.D. 33, 66 J 1

Carnet de croquis de Léo Drouyn( 1875), plan de l’église de Romagne,
page de droite : corbeaux à  l’église de Bellefonds, A.D. 33,  66 J 1

Au XIXe siècle on entend par “archéologie” l’étude de tout ce qui est ancien. L’attention  des premiers archéologues se concentre  principalement sur l’étude et la fouille des sites gallo-romains, des nécropoles celtiques, l’analyse des monuments du Moyen-Âge. Ces derniers font l’objet uniquement d’études stylistiques et non encore de fouilles stratigraphiques.

Carnet de croquis de Jean-Auguste Brutails ; page de gauche : arcature à l’église de Villegouge, contrefort à l’église de Saillans ; page de droite : Vue de l’église de Lalande de Cubzac, A.D. 33, 3 Fi 131.

Carnet de croquis de Jean-Auguste Brutails ; page de gauche : arcature à l’église de Villegouge, contrefort à l’église de Saillans ; page de droite :  Vue de l’église de Lalande de Cubzac, A.D. 33, 3 Fi 131.

 

 

© Département de la Gironde 2009/2016. Tous droits réservés. Crédits photo : Archives départementales de la Gironde