Archives Départementales de la Gironde






Estuaire / Actualités
 

Extrait de la carte du cours de la Garonne, 1759 : le château de Thau et ses jardins.

Les jardins disparus du château de Thau à Gauriac.

Forteresse médiévale dominant les rives de l’estuaire de la Gironde, le château de Thau a subi les conflits du Moyen Âge et de l’époque moderne. Les périodes de trêve ont toutefois permis la transformation du château en demeure de plaisance et en propriété viticole. Si ces aménagements successifs sont encore lisibles dans les maçonneries en partie ruinées, les jardins et le parc ont disparu. L’analyse de la carte de l’embouchure de la Garonne de 1759 et du plan cadastral de 1820 permet de mesurer les transformations du site et de ses abords.



Lire la suite de l'article sur le blog de l'estuaire





estuaire Estuaire de la Gironde, paysages et architectures viticoles

Dans le cadre de l’opération d’inventaire du patrimoine des communes riveraines de l’estuaire, les Archives départementales de la Gironde (Département de la Gironde) s’associent avec le service du patrimoine et de l’Inventaire (Région Aquitaine), pour publier, avec le concours de la Région Poitou, un ouvrage dans la collection Images du patrimoine :

Estuaire de la Gironde. Paysages et architectures viticoles.

Cet ouvrage a pour but de sensibiliser le public au patrimoine local en privilégiant une approche par l’image (500 illustrations). Il est destiné à un large public, amateurs éclairés ou habitants des territoires étudiés et s’insère dans la collection nationale des Images du Patrimoine.

Le patrimoine viticole des bords de l’estuaire est le thème développé dans cet ouvrage. Il constitue également un des principaux sujets de l’opération d’inventaire du patrimoine architectural et paysager des communes riveraines de l’estuaire de la Gironde. Il représente un facteur identitaire fort de cette région et contribue à sa notoriété

Cette publication est financée à parité par la Région Aquitaine et le Département de la Gironde.

Pour feuilleter l’ouvrage 




estuaire La colonne à la Vierge de Saint-Yzans-de-Médoc.
Décembre 2014


A la suite de la proclamation du dogme de l’Immaculée Conception par le pape Pie IX le 8 décembre 1854, les effigies de la Vierge se multiplient.
Dans les bourgs ou les écarts, il n’est pas rare de voir s’élever, en souvenir d’un événement particulier, des colonnes monumentales faisant l’objet de processions votives. C’est le cas à Saint-Yzans-de-Médoc.





Lire la suite de l'article sur le blog de l'estuaire







estuaire Entre classement du chevet roman et restauration par Paul Abadie :
l'église Saint-Saturnin de Bégadan au XIXe siècle

Novembre 2014

L’épiscopat du cardinal Donnet (1836-1882) correspond à une phase de reconstruction des églises dans le diocèse de Bordeaux.
Les éléments remarquables tels les chevets romans de Saint-Vivien-de-Médoc ou de Bégadan sont conservés et deviennent sources d’inspiration pour les architectes.




Lire la suite de l'article sur le blog de l'estuaire





estuaireNouvel article sur le blog de l'estuaire : La Salle, un domaine du Bas-Médoc
Septembre 2014

C’est au bout d’un chemin à Jau-Dignac et Loirac que se niche le domaine de La Salle. Si le toponyme peut évoquer une origine médiévale, la demeure est vraisemblablement construite dans la 2e moitié du XVIIIe siècle. Elle est accompagnée d’un cuvier de type médocain daté 1901, qui témoigne de la prospérité du domaine au début du XXe siècle.

Lire la suite de l'article sur le blog de l'estuaire






Nouvel article sur le blog de l'estuaire par Jennifer Riberolle : Étudier un plan ancien : de la description à l’analyse Avril  2014

Lors de la recherche menée sur le château Saint-Aubin de Dignac à Jau-Dignac-et-Loirac, un plan d’Ancien Régime, conservé aux Archives départementales de la Gironde sous la cote 2 Fi 823, a attiré notre attention. L’étude de ce document, allant de la simple description à l’analyse historique et architecturale, apporte des éléments essentiels à la compréhension du bâti..

Lire la suite de l'article sur le blog de l'estuaire



Nouvel article sur le blog de l'estuaire : Anglade, commune millésimée  février  2014

Les dates inscrites que l’on trouve parfois sur les bâtiments, lors de l’enquête de terrain, sont un complément pour l’analyse architecturale, mais sont généralement peu fréquentes. La commune d’Anglade, en Blayais, se distingue néanmoins dans l’aire d’étude de l’estuaire de la Gironde par une grande densité de dates portées...

Lire la suite de l'article sur le blog de l'estuaire



Nouvel article sur le blog de l'estuaire : "Le Centre" à Jau-Dignac-et-Loirac ou la création d’un bourg au XIXe siècle : novembre 2013

Outre l’analyse des châteaux viticoles, de l’habitat ou des paysages menée dans l’opération d’inventaire, l’étude des bourgs est essentielle pour comprendre l’histoire d’une commune et en retracer l’évolution au fil des siècles. Parmi les communes estuariennes, celle de Jau-Dignac-et-Loirac se distingue avec la création d’un nouveau village au milieu du XIXe siècle...

Lire la suite de l'article sur le blog de l'estuaire



Nouvel article sur le blog de l'estuaire : L’estuaire en avant-première : novembre 2013

Ce lundi 4 novembre 2013, le Conseil général de la Gironde a accueilli dans l’amphithéâtre Badinter la projection en avant-première de deux reportages de Cap Sud-Ouest, émission de France 3 Aquitaine, consacrés à l’estuaire de la Gironde...

Lire la suite de l'article sur le blog de l'estuaire



La mission Inventaire de l’estuaire a été sollicitée par la municipalité de Saint-Androny : juillet 2013

A l’occasion de la balade pédestre hebdomadaire organisée par la communauté de communes de Blaye, la mission Inventaire de l’estuaire a été sollicitée par la municipalité Saint-Andronysienne pour fournir des données sur l’histoire et le patrimoine de la commune de Saint-Androny. Ainsi, Mme Pélisson, adjointe à la mairie, a accueilli ce 23 juillet les randonneurs de la balade pédestre et leur a présenté les richesses patrimoniales de la commune.


 
  Prolongation de la mission Estuaire : octobre 2012

Suite au Comité de pilotage du 6 juillet 2012, la commission permanente du Conseil général qui s’est tenue le 19 octobre dernier a voté la reconduction de la mission ainsi que le partenariat scientifique entre le Département et la Région, pour 3 ans, soit jusqu’en 2015. Cela  afin d’achever l’opération d’Inventaire du patrimoine architectural et paysager de l’estuaire de la Gironde.


Présentation de l’inventaire au SMIDDEST : décembre 2011

A la demande des membres du SMIDDEST (Syndicat Mixte pour le Développement Durable de l’Estuaire de la Gironde créé en 2001 à l’initiative des présidents des Conseils généraux de Gironde et de Charente-Maritime), une présentation de l’inventaire de l’Estuaire a eu lieu le lundi 5 décembre 2011, au cours d’une réunion à laquelle ont participé Alain Beschi, conservateur au Service de l’inventaire et du patrimoine (Conseil régional) et Jennifer Riberolle, chargée d’études aux Archives départementales (Conseil général).

La réunion qui s’est déroulée dans les locaux de la communauté de communes de l’Estuaire à Saint-Caprais-de-Blaye avait pour objectif de présenter tous les dossiers Leader en cours (le programme Leader, qui a subventionné une partie des postes des chargées de mission au Conseil général de Gironde, a pour mission d’encourager les zones rurales de l’Union Européenne à innover et expérimenter de nouvelles formules de développement). Elle était animée par Caroline Pinto-Bardinet, animatrice Leader, en présence des députés Philippe Plisson, également vice-président du Smiddest, et Pascale Got, de conseillers généraux et de maires des communes concernées.

La présentation de l’inventaire s’est déroulée en fin de séance. Jennifer Riberolle, a tout d’abord exposé les premiers résultats de l’enquête des communes des deux rives, appuyant ses propos sur les différentes thématiques de recherche. Dans un deuxième temps, une restitution du dossier électronique Renabl a été réalisée avec l’exemple de la commune de Margaux. La rencontre s’est terminée par des questions/réponses.




Découverte des plans de la mairie-école de la commune d’Arcins dans le Médoc :  Aout 2011

Au cours du dépouillement de la série 2 O 670, relative aux biens communaux, ont pu être repérés par la Mission Estuaire,  quatre plans du projet de construction de la mairie-école. Datés du 31 janvier 1867, ces plans sont l’œuvre de l’architecte Pierre-Auguste Labbé (1823-1881).

Pierre-Auguste Labbé, architecte du département de la Gironde et architecte diocésain, est membre de la commission départementale des Monuments Historiques et des Documents Historiques de la Gironde. Outre la mairie-école de la commune d’Arcins, il réalise l’hôtel de ville l’hôtel de ville de Cadillac, le clocher de l’église paroissiale Puy-Paulin à Carbon-Blanc et notamment l’hôtel des Archives rue d’Aviau entre 1859 et 1866

Voir les reproductions numériques des plans


21 juillet : Conférence sur le patrimoine de l’estuaire de la Gironde à Saint-Dizant-du-Gua :  juillet 2011
Caroline Bordes et Jennifer Riberolle sont intervenues sur le patrimoine estuarien, mettant en parallèle les territoires charentais et girondin.

Organisée en Charente-Maritime par Yannis Suire (conservateur du patrimoine, en Poitou-Charentes, chargé de l’opération d’Inventaire du patrimoine charentais), la conférence s’est déroulée en présence de Régine Joly, vice-présidente de la Région Poitou-Charentes, des maires des communes concernées et devant un public nombreux.

Yannis Suire a exposé les résultats de son enquête d’inventaire des communes charentaises : Saint-Sorlin-de-Cônac, Saint-Thomas-de-Cônac, Saint-Dizant-du-Gua, Saint-Fort-sur-Gironde et Saint-Romain-sur-Gironde. Caroline Bordes et Jennifer Riberolle ont ensuite apporté des éléments de comparaison entre la Charente-Maritime et la Gironde concernant les marais, leur histoire et les constructions qui y ont été implantées, l’architecture domestique, publique, religieuse et funéraire. Ces données, issues de l’enquête en cours en Gironde sur les communes de Saint-Ciers-sur-Gironde, Braud-et-Saint-Louis, Saint-Androny et Anglade, ont permis de mettre en évidence les continuités patrimoniales estuariennes sur ces deux départements.


"Faut-il classer l'estuaire de la Gironde au patrimoine mondial de l'Unesco ?'' L’estuaire en débats :  31 mai 2011
Tel est le thème d'un débat qui se déroulera le jeudi 19 mai à 18h30 à Blaye sur la péniche ''la Sorellina'', amarrée au port pour la circonstance. Toute cette semaine l'estuaire sera à l'honneur avec une série de débats organisés par le journal Sud Ouest et l'association Gens d'estuaire, en partenariat avec les deux conseils généraux concernés, la Gironde et la Charente Maritime.

Nul doute que la citadelle de Blaye déja inscrite sur la liste du patrimoine mondial dressée par l'Unesco s'invitera dans ce débat dont les animateurs seront : Anne-Marie Civilise, présidente de l'association Renaissance des cités d'Europe, Éric des Garets, du Conseil général de la Gironde, Claire Steimer, de l'Inventaire  du patrimoine d'Aquitaine, et de Didier Coquillas, historien et spécialiste de l'estuaire.


Vient de paraître : mai 2011
Vauban, Blaye et le verrou de l'estuaire, ouvrage réalisé par Alain Beschi (conservateur du patrimoine et chercheur au service du patrimoine et de l’Inventaire de la Région Aquitaine) et Eric Cron (docteur en histoire de l’art, est chef du service du Patrimoine et de l’Inventaire de la Région Aquitaine).

voir l'article


Bilan des communes étudiées en 2010
 mai 2011


L’inventaire du patrimoine architectural a débuté en 2010 par les communes de la rive gauche : Labarde, Cantenac, Margaux, Soussans, Arcins, Lamarque, Cussac. Il se poursuit cette année 2011, avec Saint-Julien-de-Beychevelle et l’étude de la rive droite avec Saint-Ciers-Sur-Gironde, Braud-et-Saint-Louis, Anglade.