Archives Départementales de la Gironde






Actualité / Dossiers / Fiche
 
Les registres matricules du recensement militaire pour les années 1908 à 1913 désormais en ligne

Les registres matricules du recrutement militaire recensent l’ensemble des individus de sexe masculin, appelés sous les drapeaux l’année de leurs vingt ans.

Chacun des feuillets qui les constituent est ouvert au moment du recensement puis tenu à jour jusqu’à la date de la libération des obligations militaires. Les informations qui y figurent ne concernent par conséquent qu’une période et qu’un aspect de la vie du conscrit et n’ont pas été actualisées après la clôture du registre (par exemple pour les condamnations amnistiées). A côté du numéro matricule de l’intéressé figurent son état civil, son signalement (description physique) ainsi que des renseignements sur son degré d'instruction, ses domiciles successifs, ses antécédents judiciaires, ses affectations, le résumé de ses services, le détail de ses campagnes et, le cas échéant, la liste de ses blessures et citations. Il convient de noter que ne sont enregistrés que le jeunes gens effectivement recrutés, ceux déclarés aptes au service par le conseil de révision ; les sous-officiers et officiers, dont la carrière militaire est gérée de façon distincte, n’y figurent pas non plus.

En Gironde, les registres matricules du recensement militaire apparaissent en 1859. Jusqu’en 1866, ils constituent une série unique, celle du bureau de recrutement de Bordeaux. A partir de 1867, il existe deux séries correspondant au bureau de recrutement de Bordeaux (arrondissements de Bordeaux, Bazas et Lesparre) et au bureau de recrutement de Libourne (arrondissements de Libourne, Blaye et La Réole), et ce jusqu’en 1933, année de retour à un bureau unique.

A coté de la mise en ligne des tables alphabétiques pour chacune des années allant de 1872 à 1932, les Archives départementales de la Gironde ont lancé une campagne de numérisation de l’ensemble des fiches matricules pour les classes 1878 à 1921, opération planifiée de 2013 à 2016 et devant aboutir à une mise en ligne progressive. A ce jour, outre les tables des classes 1872 à 1932, sont en ligne la totalité des registres pour les classes 1878 à 1890, et 1908 à 1913, soit un ensemble de 338 volumes. S’agissant des registres qui ne seraient pas concernés par les opérations ci-dessus décrites, ils sont consultables dans la salle de lecture des archives.

Les registres matricules contiennent des informations à caractère personnel, dont certaines judiciaires ou médicales. Chaque feuillet matricule n'est donc normalement communicable qu'après un délai de 120 ans à compter de la date de naissance du conscrit, en application de la loi d’archives n°2008-696 du 15 juillet 2008. Cependant par la délibération n°2013-281 du 10 octobre 2013, la Commission nationale de l’informatique et des libertés a autorisé l’indexation, sous certaines conditions, et la diffusion sur Internet de tous les registres matricules jusqu’à la classe 1921. Cette autorisation vise un double objectif : entretenir le devoir de mémoire et alimenter les analyses historiques en ouvrant aux internautes, citoyens et chercheurs, professionnels et amateurs, l'accès à une source archivistique leur restituant les parcours individuels des hommes mobilisés pour la défense de la France. Elle exclut par conséquent la réutilisation commerciale de ces documents.

Consultez les registres matricules en ligne